Tu ne grandis pas seulement

Tu ne grandis pas seulement

de ta propre vie. La mienne

et celles d’autres avant nous Lire la suite « Tu ne grandis pas seulement »

Publicités

Dans le parc

Il prend l’aplat de son pinceau

pour le début de sa chevelure et

pigmente brin par brin

le velouté parfait d’un instant.

Il efface au fur et à mesure

cet instant ensaché

et délivre les heures colorées.

Des jeunes filles se retournent enfin

sur le souvenir du papier cerclé de verre

d’une femme en noire

encore assise au bord.

En saisissant l’œil de l’intérieur,

personne ailleurs sur les cimaises,

elles lui donneront un nouveau visage

dans lequel chacun se reconnaîtra.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑