Dérapage

Dernière nuit embuée de février

une Alfa Roméo t’emmène

là où personne ne devine qu’à tes pieds

la route infinie devant toi se prosterne.

 

La radio diffuse des accords un peu ternes

qu’un accordéoniste joue sans larmoyer

pour satisfaire une femme ou deux, reines

en partance vers un paradis approprié.

 

Mais les cœurs s’emballent et l’auto dérape

Tout part en vrille et ça décoiffe

À la porte arrière les dames s’accrochent

 

Et en bon civil, tu y vois l’occasion

enfin d’atterrir au Panthéon

Dans le virage, une suave accélération et la roche.

 

Participation à l’Agenda Ironique du mois d’août hébergé par André, avec les mots imposés : paradis, accordéoniste, suave, Alfa Roméo, février, accord, civil. Mots choisis dans un recueil de poèmes de Marcel Thiry.

Publicités

Et la palme revient à…

L’Agenda ironique de juillet s’honore de la palme (du Dodo) qui revient à André avec son poème « Oubli ». Bravo !

A relire ici.

Les électeurs souhaitent également qu’il s’acquitte de son organisation du mois d’août…

Acceptera-t-il ?

SimplePlainIberianchiffchaff-max-1mb

 

 

Votez pour l’Agenda ironique #7

Bravo et merci aux participants qui, malgré les congés et/ou la chaleur ont relu leurs classiques (ou révisé leur anglais !) pour ressusciter une dernière fois un Sherlock séducteur et mélancolique…

Il est l’heure de suivre la piste du pangolin… Noter aussi en commentaires le nom de la personne que vous souhaitez pour l’organisation de l’Agenda du mois d’août !

Je révélerais les résultats lundi 30 juillet…

Lire la suite « Votez pour l’Agenda ironique #7 »

Derniers jours pour participer… « Sherlock est sur le coup ! »Agenda ironique – juillet 2018

Invitée par Carnets Paresseux à chapeauter l’Agenda Ironique #7, après avoir surmontée l’excitation et la peur, j’ai l’honneur de vous proposer de faire revivre Sherlock Holmes, et de rédiger une aventure inédite dans un texte de votre convenance (poésie, prose, court, un peu long…).

Bien sûr, pour juillet, j’aurais pu vous demander de rentrer dans la tête de la Petite Sirène ou autre personnage littéraire (Emma Bovary ou encore Meursault), mais non.

Enfin, si vous y tenez, rien ne vous empêche de les faire intervenir comme client du célèbre détective… Lire la suite « Derniers jours pour participer… « Sherlock est sur le coup ! »Agenda ironique – juillet 2018″

Nue

Ci-dessous, un court texte pour L’agenda ironique de mai, organisé par La Jument Verte, sur le thème de « Nu », « Nue », « Nus » et/ou « Nues »; d’où mon titre révélateur ! Lire la suite « Nue »

Il était une fois

Un bruit de chasse d’eau qui traverse la façade.

Maurice, fatigué par la plomberie

de tous ses gueux exigeants,

décide de remonter le temps.

Un quadragésime plus tard – ou plus tôt  ?-

Notre héros goûte, un moment, à la truculence de sa quête

en foulant une rivière redevenue sauvage;

Goûte une fraise. Un sentier traverse le paysage.

Mais de retour en 1899, point de récompense, point de tringueld !

Réglo et confis, il se jura, mais un peu tard – vraiment –

qu’on ne l’y prendrait plus.

 

Mot imposé de l’Agenda ironique de février 2018 : quadragésime, gagnant, truculence, tringueld.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑