Il était une fois

Un bruit de chasse d’eau qui traverse la façade.

Maurice, fatigué par la plomberie

de tous ses gueux exigeants,

décide de remonter le temps.

Un quadragésime plus tard – ou plus tôt  ?-

Notre héros goûte, un moment, à la truculence de sa quête

en foulant une rivière redevenue sauvage;

Goûte une fraise. Un sentier traverse le paysage.

Mais de retour en 1899, point de récompense, point de tringueld !

Réglo et confis, il se jura, mais un peu tard – vraiment –

qu’on ne l’y prendrait plus.

 

Mot imposé de l’Agenda ironique de février 2018 : quadragésime, gagnant, truculence, tringueld.

8 commentaires sur “Il était une fois

Ajouter un commentaire

Si vous le souhaitez, faites moi part de vos impressions...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :