Moisson

Seuls les oiseaux peuvent s’y poser

sur ce champ hérissé

tandis que siffle le vent et

que l’herbe crépite.

Le sable de leurs yeux s’embrasent,

repartent-ils bien avec leurs pattes de brindilles ?

Taches noires évitant la pénombre

jusqu’au dernier instant

où le vol aveugle devient plus souple

dans la fraîcheur du soir.

 

© image Pixabay

 

Si vous le souhaitez, faites moi part de vos impressions...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :