Dans le parc

Il prend l’aplat de son pinceau

pour le début de sa chevelure et

pigmente brin par brin

le velouté parfait d’un instant.

Il efface au fur et à mesure

cet instant ensaché

et délivre les heures colorées.

Des jeunes filles se retournent enfin

sur le souvenir du papier cerclé de verre

d’une femme en noire

encore assise au bord.

En saisissant l’œil de l’intérieur,

personne ailleurs sur les cimaises,

elles lui donneront un nouveau visage

dans lequel chacun se reconnaîtra.

Publicités

4 commentaires sur “Dans le parc

Ajouter un commentaire

Si vous le souhaitez, faites moi part de vos impressions...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :