Il pleure dans mon coeur

Sans doute comme une sorte de déformation professionnelle, quand je lis un texte et a fortiori une poésie, des sensations et des images viennent à moi. Pourquoi ne pas profiter de mes séances de gravure pour essayer de les restituer et ainsi, de les partager ?

J’ai donc repris un poème de Verlaine, mis en page sur un format allongé et plié ensuite en 4 volets.

1ère version avec du papier collé bleu, les deux autres versions avec des papiers journaux déchirés. Pour une meilleure lisibilité du texte, j’ai réécrit à l’encre noire.

 

Pour finaliser ce projet, il me reste à fabriquer une pochette ou un étui qui, dans l’idéal, serait en partie en verre blanc…(un peu cassant, non ?).

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑