Au bout du jour

J’écoute ton rêve

le Louvre la nuit

comme à l’ouverture des tombeaux

dans un souffle Lire la suite « Au bout du jour »

Publicités

Lignes

Il est dans ses moissons de pierres

la matière du temps

que le ciel comprend.

Qui se souvient de la faillite

des peuples aux rites étranges

où une chirurgie savante fouille

crânes et colibris innocents ?

 

 

 

 

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑