Mon ange

Photo de L’Ange Déchu (vers 1895), Auguste Rodin (Palais des Beaux-Arts de Lille)

Lire la suite « Mon ange »

Publicités

Aveu

Le nom de cet endroit est déjà une écorchure,

pareille à ses rochers de granit

étincelants sous leurs pieds tendres.

Lire la suite « Aveu »

Berceuse

Un parfum

rose sucré feuilleté

de poudre émouvante

écrème ta peau de bébé

où je pose un baiser

comme un talisman magique.

 

Je vois alors l’éclat

rose sucré feuilleté

qui violettise

le bleu de ton iris

dont les pétales tombent

une à une.

 

Réécriture

Au fond de tes yeux, j’aimerais

tatouer en filigrane, tes pensées

et les reflets colorés de ta bouche

qui se confond avec le réel.

Y respirer, par petites gorgées, l’encre grise du silence.

Gommer ensuite la peau de tes apparences.

Grignoter les pelures.

Sous le vélin, se découvrir transparents

et limailler à l’ombre de majuscules.

Et percer ton secret, peut-être.

Amourette Adolescente

Le pied léger                                                                                        Prête à tout

Sous un ciel sans fond                                                                       Aux yeux soyeux

L’ombre des nuages                                                                          Comme vœu de caresses

Par-dessus les plaines                                                                       Inassouvis

À perte de vue                                                                                    Je t’attends encore

Mon cœur s’emballe                                                                         Sans être sûr.e

Pour la première fois                                                                       J’ai compris

Vraiment                                                                                            Que c’était fini.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑