Réverbères blancs de nuit

Les giboulées de mars et son Agenda Ironique nous transportent chez Iotop, qui nous propose un exercice d’écriture sur le thème du lampadaire, visiblement cher à son cœur😉. Il nous impose aussi les mots suivants : Chesterfield / émétique / Atlantique / évocateur. C’est parti ! (Préparez-vous à des rimes et à une forme de rondeau tout à fait personnelle…)

Lire la suite « Réverbères blancs de nuit »

Publicités

Noir

Dans ta chevelure goudron, souffle un hennissement sauvage

que tu ne contrôles plus. Lire la suite « Noir »

Lignes

Il est dans ses moissons de pierres

la matière du temps

que le ciel comprend.

Qui se souvient de la faillite

des peuples aux rites étranges

où une chirurgie savante fouille

crânes et colibris innocents ?

 

 

 

 

L’adagio de Hauser

Une fois n’est pas coutume, je vous invite à découvrir une interprétation de l’œuvre connue sous le nom d’Adagio pour orchestre à cordes et orgue en sol mineur d’Albinoni. Écrite en 1945, cette œuvre est en réalité un pastiche, créé par le musicologue Remo Giazotto, grand admirateur de Tomaso Albinoni (1671-1751), violoniste vénitien et compositeur… baroque, bien sûr !

A la recherche de quelques morceaux d’orchestre, je suis tombée par hasard sur cet adagio, interprété d’une manière exceptionnelle par le violoncelliste croate Stjepan Hauser, en concert avec l’Orchestre philharmonique de Zagreb en 2018.

La vidéo est accessible ici. Depuis, je l’écoute en boucle… Quelques minutes et soudain, la fin. Lire la suite « L’adagio de Hauser »

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑