Miniature ivoirine

Pour me vêtir d’étoiles et devenir ton porte-bonheur,

mes doigts empoignent sourcils,

puis déjà clavicules et colonne vertébrale –

promesse d’un cimetière d’éléphants à un sculpteur.

 

Mes yeux magiciens et ciselés à sec

s’animent alors de mille bleus

et perdent tous voyageurs superstitieux

à travers les constellations en échec.

 

Bringuebaler entre les multiples zodiaques boréals

de la Grande Ourse au Capricorne,

à ta ceinture, là-haut, je suis suspendue

comme un netsuke idéal.

Publicités

Si vous le souhaitez, faites moi part de vos impressions...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :