Égoïsme

S’enroule autour de mon vagin arraché

Un anaconda obèse de ta cruauté

Qui patiente dans la fièvre et l’obscurité.

Maligne, je ne fais rien pour l’en empêcher.

 

Ulcère perforant d’une étreinte passionnée

Il juge victime et bourreau à perpétuité.

Les profanes devisaient sur ma captivité

Et la tombée du bonheur, à peine étonnés.

 

Aujourd’hui, tapi en mon ventre qui crépite

Il étrangle toute autre rêverie fortuite

Sous mes airs distanciés, d’un écart amoureux.

 

Sourd depuis toujours aux sensations humaines

Il est là, je le sais, au fond de moi, peureux

Prêt à mordre et à s’étendre en mon domaine.

Publicités

2 commentaires sur “Égoïsme

Ajouter un commentaire

Répondre à iotop Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :