L’arcane XVII : L’Étoile

Si j’étais toi, j’irais me rhabiller

Illico car un tas de poètes

Jobards, ne vont pas tarder à

Enflammer WordPress aux lance-roquettes.

Tu devrais aussi laisser tomber

Avec toute ta rage obsolète,

Innocemment – mais avec fermeté –

Ses travaux à lui, indignes de toi, Paulette.

Tant va la cruche à l’

O qu’à la fin, elle se br

Ise – et il l’a bien cherché !

Selon moi, à choisir entre thé ou café

Il vaudrait mieux arrêter la piquette

Je crois, et pour une coupe capillaire, opter

En taillant dans tes blondes bouclettes.

Terminées aussi les nocturnes virées

À poil, à se les geler en discothèque.

Il va falloir se suffire d’une vie équilibrée

Sans excès, et ne pas finir pompette.

Tant va la cruche à mener une vie

Ô combien dilettante et

Irresponsable qu’à la fin, elle se casse.

Si tu étais moi, tu me le conseillerais

Indubitablement et en chansonnette.

J’aimerais aussi me dessaper

Et nue, boire le Perrier des vaguelettes.

Tarot ou pas, il va falloir espérer

Avec de nouvelles cartes de prophète

Imaginer de meilleures journées

Sous les étoiles et les comètes.

Terribles résolutions à suivre

O pied de la lettre

I, comme Ironique Agenda.

Publicités

16 commentaires sur “L’arcane XVII : L’Étoile

Ajouter un commentaire

Si vous le souhaitez, faites moi part de vos impressions...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :